C’est les vacances, pourquoi ne prendrais-tu donc pas le temps de te poser et de lire ? Surtout que nous avons ce qu’il te faut : un petit bouquin d’une longueur raisonnable, facile à lire, divertissant et instructif ! Petit bonus : il te permettra d’entretenir ton esprit critique et ta faculté de réflexion de manière détendue 😉

Couverture du livre de Colin Beaven No Impact Man avec deux gaufres en forme de coeur et une tasse de café

Colin Beavan, alias No Impact Man

Colin Beavan est un écrivain et désormais bloggeur new-yorkais, qui doit en partie sa notoriété à l’expérience “zero impact” qu’il a menée avec sa femme et sa petite fille pendant toute une année.

Voici le résumé du livre :

« Réduire au maximum son empreinte environnementale. C’est le défi de Colin Beavan. Pas facile quand on vit au cœur de Manhattan avec une femme et un enfant, au 9ème étage d’un building. Pourtant, pendant un an ce sera sans ascenseur, sans réfrigérateur, sans climatiseur ni voiture ! A l’heure de la surconsommation, le défi relève presque de l’impossible. Le compte à rebours est enclenché. » No impact Man, Colin Beavan, édition 8/10.

Colin Beavan et sa famille vont donc tenter l’expérience : un an sans impact négatif sur la planète, un défi poussé jusqu’à ses limites les plus extrêmes puisqu’il sera réalisé en plein centre de New-York ! Le but de cette démarche étant de voir jusqu’à quel degré un mode de vie durable est-il viable, jusqu’à quel degré dans notre société actuelle il est possible d’adopter un mode de vie marginal sans pour autant être exclu de tout.

Citation du livre No Impact Man de Colin Beaven : L'environnementalisme n'est pas seulement une question d'environnement. C'est une question d'humanité. L'espoir d'avoir une vie meilleure.

No Impact Man, un récit autobiographique

Alors que l’ouvrage de Béa Johnson se présente plutôt de manière pratique et ne concerne que le zéro déchet, celui de Colin Beavan traite plus des questions de fond, telle que la manière de gérer le regard des autres : son livre tend davantage vers le récit autobiographique, puisqu’il y expose ses pensées et réflexions sur notre impact environnemental et la manière d’y remédier. Ainsi sommes-nous totalement immergés par Colin Beavan dans le mode de vie zéro impact et les démarches l’ayant précédé, déclics successifs nécessaires à la réduction de notre empreinte sur Terre.

Le récit nous a d’autant plus plu qu’il aborde les choses avec beaucoup d’humour et de légèreté ! En effet, Colin Beavan intègre à son ouvrage une grande part de vie privée à-travers des désaccords ou des conversations qu’il a pu avoir avec son épouse, des « déboires » avec sa toute petite fille… Nous avons tout bonnement eu l’impression de vivre l’expérience à ses côtés. Et c’est grâce à cela qu’il a tant fait écho en nous : ses questionnements, nous les avons aussi au quotidien, et les non-sens de la vie actuelle qu’il remarque sont ceux que nous remarquons tous. Aussi l’auteur explique-t-il comment il fait pour redonner un sens à ses actions quotidiennes. En fait, il remet en question le fait que nous nous désolons du monde actuel qui n’a plus de sens du fait de la surconsommation, tout en n’agissant pas pour le changer.

 

Livre ouvert de Colin Beaven No Impact Man avec deux gaufres en forme de coeur et une tasse de café

Quelques réflexions pertinentes de No Impact Man

  • Avant, la société fonctionnait sur un modèle cyclique : les mouchoirs étaient en tissu, après avoir acheté de la viande, les os étaient récupérés par les entreprises pour faire des boutons, les machines avaient pour but de durer longtemps et il n’existait pas cette aberration qu’est l’obsolescence programmée. Maintenant nous sommes sur un modèle de consommation linéaire où ce qui est utilisé est jeté, et ce, souvent après utilisation unique (mouchoir, blister de gâteau…).
  • La réflexion qui est à l’origine de l’année de test de Colin : et moi, qu’est-ce que je fais pour l’environnement ? Est-ce que je fais vraiment tout ce dont je suis capable ? N’est-ce pas hypocrite de me plaindre du monde actuel, sans chercher à la changer, ou sans que, moi, je change ?
  • En débutant son expérience, Colin réalise que son mode de vie et ses habitudes ne servent qu’à lui faire gagner du temps mais ne portent finalement pas ses fruits puisqu’il ne passe pas beaucoup de temps avec sa famille. Au contraire, passer du temps ensemble à cuisiner, faire du vélo etc, fait qu’il profite bien plus de celle-ci.

 

Les solutions de Colin Beavan pour ne plus impacter négativement notre environnement

Dans un premier temps, il embrasse le mode de vie zéro déchet et ne consomme plus de produit de grande distribution importés : il revient à des produits locaux et faits maison, c’est-à-dire qu’il arrête de consommer des plats commandés et passe à nouveau du temps en cuisine.

En outre, il reconsidère les moyens de transports : seul le vélo et les trajets à pieds sont de mise.

Il fonctionne au partage des biens, à la réparation.

Citation du livre No Impact Man de Colin Beaven : Avant l'avènement des transports motorisés, des portables et des cafés à emporter, il y avait des temps de pause entre les temps de stress.

No Impact Man en ligne

Si tu n’as pas envie ou pas le temps de lire le livre, tu peux visionner le documentaire. Cela étant, lire le livre nous paraît davantage pertinent, marquant et enrichissant. Pour plus d’infos encore, tu peux te rendre sur le site de l’auteur 😉

 

Pour conclure, ce livre est réellement intéressant et enrichissant, à tous points de vue ! Les deux ouvrages, celui de Colin Beavan et celui de Béa Johnson, se complètent à merveille, le premier poussant à la réflexion et le second à l’action.

Lisa & Mathilde
Défis Futurable !

→ Lis No Impact Man

→ Visite le site internet http://colinbeavan.com

→ Regarde le documentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *