La semaine dernière nous t’avons expliqué en quoi consistait le véganisme ainsi que toutes ses déclinaisons. De multiples raisons t’ont été également avancées pour te convaincre qu’un autre mode de consommation alimentaire est tout à fait favorable à ton développement 😉 Aujourd’hui nous te donnons les clés pour passer à la pratique !

Origamis carotte
Avec ce mode de consommation les produits frais et colorés sont à l’honneur – origamis réalisés à partir de chutes de papier

Devenir vegan en toute sérénité, mode d’emploi

Ooooh que oui tu vas en bouffer de la remarque réfractaire, en changeant ta conso ! Ou peut-être que tu as toi-même des a priori et/ou craintes sur ces régimes excluant toute exploitation animale. Ceci dit, certaines réflexions ont de réelles questions sous-jacentes et sont, somme toutes, vraiment constructives. Bref, voici une petite panoplie de répliques/pistes de réflexion 😉

 

  • « Et comment ils faisaient les Hommes des Cavernes, à ton avis ? » Eh bien, ils faisaient certainement ce qu’ils pouvaient avec ce qu’ils trouvaient. Et sans chercher à montrer que c’est une remarque qui n’est pas fondée : les Hommes de Cromagnon ne se lavaient pas non plus… Devrions nous faire pareil ?

 

  • « De toute façon, l’Homme est un prédateur, de base, il a toujours mangé de la viande, c’est dans ses gênes, ainsi va la vie. » Nous sommes plutôt de ceux et celles qui pensent que l’Homme est doté de la faculté de libre-arbitre et qu’il n’est donc pas réduit à consommer ce qu’il estime immoral, mauvais pour sa santé, nocif pour l’environnement à l’heure actuelle dans le système de production actuel et etc 🙂

 

  • « Etre vegan, c’est dangereux pour la santé » (je revois encore le regard soucieux de ma mère quand je lui ai annoncé que je devenais vegan). Ces craintes sont compréhensibles, car, en effet, il faut veiller à avoir un régime varié pour ne pas avoir de carences en protéines, en fer, en vitamine B12… Il existe tout un tas d’astuces, de produits phares et de compléments alimentaires au besoin pour éviter les problèmes de santé potentiellement liés au véganisme. Surtout à l’ère de la mondialisation et de l’agriculture où nous avons à notre disposition immédiate toutes les denrées possibles et inimaginables de notre généreuse planète pour supplanter les apports carnés. Bref, consulter divers sites, voire un nutritionniste pourrait peut-être te rassurer ?

 

  • « Et tu crois qu’elle souffre pas, la carotte que tu arraches à la terre ? » (la fameuse remarque du cri de la carotte) Quand bien même elle souffrirait (on est d’accord, rien n’est encore prouvé alors que pour les animaux, la loi “elle-même” reconnaît les animaux comme des êtres douées de sensibilité), elle souffrirait tout autant en étant mangée par le porc que tu vas consommer par la suite (puisqu’il faut bien nourrir les animaux), donc autant ne faire souffrir qu’un être vivant (= la carotte), plutôt que deux (= la carotte mangée par le porc + le porc), non ?

 

 

  • « Etre végé c’est triste, tu bouffes des légumes H24 » Oui, et alors ?! Trêve de plaisanterie, y pas que les légumes dans la vie d’un végé : y a aussi les graines, les céréales, les légumineuses, le chocolat, les huiles, les épices… Après on va pas se mentir, on mange plus de légumes qu’une personne omnivore, mais justement ça nous apprend à les redécouvrir et à les cuisiner autrement, histoire de varier les plaisirs ! 😉
Origamis mirabelles
Origamis réalisés à partir de chutes de papier

Quelques tips pour être un vegan en bonne santé (et le rester !)

Il faut manger équilibré et surtout varié : rien de compliqué à être vegan, il faut juste bien veiller à manger diversifié pour avoir plein d’apports différents (et tes papilles gustatives ne peuvent que s’en porter mieux). Et puis il ne faut pas faire l’amalgame entre être végé et se sous-alimenter : le but n’est évidemment pas de se carencer.

Le mieux est d’effectuer un bilan sanguin tous les ans pour vérifier l’absence de carences. De nombreux vegan complémentent leur alimentation avec de la spiruline (pour les apports de fer) et de la vitamine B12 (obtenue grâce à une bonne exposition au soleil, elle n’est souvent consommée qu’en hiver).

Maintenant tu sais (presque) tout sur la façon de procéder, alors à toi de jouer ! 😉

Math et Mel
Défis Futurable !

→ Regarde la vidéo super convaincante de Chaînons manquants.

→ Privilégie la viande labellisée.

→ Fais une semaine végé voire vegan (en t’aidant de toutes les recettes mises à disposition sur le blog, par exemple).

→ Réduis autant que possible ta conso de produits animaliers en les remplaçant par des produits végétaux (entre nous, le lait d’amande à la châtaigne, c’est mille fois meilleur que le lait de vâche).

Bonus Futurable !

→ Installer Too Good To Go sur ton portable : cette appli permet aux resto ayant des restes de les vendre à moindre prix pour éviter le gaspillage alimentaire et toi, cela te permet de te farcir le bide avec des plats de qualité et pas chers, du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *