EN BREF

 

Ce qu’on fait

Nous nous retranchons de plus en plus derrière les réseaux sociaux ou derrière notre petite vie perso sans prendre part aux changements du monde.

En quoi est-ce négatif ?

Nous développons de moins en moins nos facultés à nous sociabiliser physiquement, nous nous investissons trop peu et nous ne donnons plus de vrai sens à notre vie.

Et si…

Nous redevenions acteurs de notre société, vecteurs de changement tout en nous épanouissant réellement ?

Comment ?

En intégrant une (voire plusieurs) association.

Et concrètement, qu’est-ce que cela apporte ?

Faire partie d’une association présente un nombre d’avantages incalculables et variables en fonction de la personne que tu es, tes désirs, tes missions au sein de cette dernière : tu y trouveras ton compte tant sur le plan social, professionnel, que personnel.

Défis Futurable !

→ Renseigne-toi auprès de ta fac pour voir ce qu’elle a à te proposer en terme d’engagement associatif.

→ Analyse tes propres envies et besoin afin de faciliter ton choix.

→ Jète un coup d’oeil au réseau Animafac, spécialiste de la question.

→ Deviens membre de l’asso de ton choix 😉

ARTICLE COMPLET
La maison du Zéro Déchet à Paris 18, espace boutique
La Maison du Zéro Déchet (Paris 18)

Comme nous te l’avons expliqué dans la présentation générale du blog, notre but est de faire en sorte que tu puisses ajouter ta pierre à l’édifice. Or, le fait de rejoindre une assoc’ pendant que tu es encore étudiant(e) allie parfaitement ces deux principes. En effet, cela te permet notamment de devenir un(e) citoyen(ne) à part entière, d’agir concrètement dans la joie et la bonne humeur et de développer ton réseau social.

Intégrer une association pour s’impliquer dans la vie citoyenne

En rejoignant une asso, tu te donnes les moyens de faire avancer les choses, de devenir un citoyen actif tout en rencontrant du monde, découvrant de nouveaux horizons etc…Ceci te permettra ensuite d’avoir un esprit plus critique ou plus nuancé sur le monde dans le qui t’entoure. C’est à travers le dialogue, l’interaction et la prise en compte de l’autre que t’offrent la plupart des associations que tu peux donner à ton statut de citoyen, et à l’espace public, tout leur sens.
Tu peux aider l’association en étant adhérent (cotisation ponctuelle, mensuelle…), en participant à des entraînements sportifs ou des rencontres culturelles ou encore en t’investissant dans la logistique de l’association (donner un coup de main à ceux qui organisent tout, ou faire parti d’un bureau par exemple)…

Intégrer une association pour donner du sens et se faire plaisir

Lorsqu’on étudie, bien souvent les cours ne nous apportent que de la théorie (certes essentielle), ce qui nous donne au final l’impression de ne pas savoir faire grand-chose et de ne pas être prêt à intégrer le monde du travail. Et si tu proposais les compétences et le savoir que tu acquières dans le domaine que tu étudies à une asso ? Cela te permettrait de donner du sens à tes études, même si tu ne souhaites pas travailler dans le milieu associatif plus tard : tu pourras mettre en pratique tes connaissances et te rendre compte que ce que tu étudies a une réelle utilité.

Ce sens, tu peux aussi le donner à ta vie, en explorant de nouveaux horizons et en prenant des risques que tu ne pourrais pas prendre dans le monde professionnel, par exemple.
A ce propos, une étude menée par Pro Bono a montré que 60% des 18-25 ans se sentent plus épanouis personnellement grâce à l’aide associative qu’ils apportent. Plutôt cool, non ? En effet, l’engagement associatif a pour avantage de mener à l’introspection c’est-à-dire au retour sur soi-même, à la reconnaissance et la valorisation de soi et de son travail, mais surtout à un fort sentiment d’accomplissement de soi et la joie de se savoir utile au service d’une noble cause.

Bien sûr, et ce spécialement au début de ton engagement associatif, devenir membre d’une asso demande de l’investissement et du sérieux, mais le jeu en vaut la chandelle ! Garde simplement en tête que, oui, être membre actif d’une asso prend du temps et demande quelques sacrifices, mais libre à toi de ralentir la cadence si nécessaire, et de t’en tenir à ce que tu apprécies faire : tu ne le regretteras pas 😉

Ta vie sociale n’en sera qu’épanouie, fonce c’est l’occasion de rencontrer une tonne de nouvelles personnes, de tout âge, de tout style, avec plein d’expériences à partager !

 

Intégrer une association pour avoir plus de chances d’obtenir un emploi

Ce que l’on oublie souvent, c’est qu’une asso fonctionne aussi comme une petite entreprise. Ainsi, les tâches qui te seront assignées tepermettront, sois-en sûr(e), d’acquérir pleiiiin de compétences que tu pourras faire valoir par la suite lors de tes recherche de stages et d’emplois. S’investir dans l’associatif c’est formateur et sans pression, sans compter le réseau de fou que cela t’offre !

Parmi les éléments que tu peux mettre en avant, il y a :
La motivation et le dynamisme : le fait que tu t’investisses dans l’associatif, en-dehors de tes études, c’est-à-dire sur ton temps libre et à titre gratuit, est très encourageant pour un recruteur. Cela montre que tu cherches soit à mettre en pratique ce que tu apprends, soit que tu fais preuve d’engagement civil et de curiosité (ou les deux hein).
L’organisation, tant personnelle (gestion de son emploi du temps) que professionnelle (organisation d’événements…) :cela est éminemment apprécié par les employeurs car cela démontre un certain sens de l’autonomie, de la prise d’initiative et de la bonne gestion du travail qui te sera confié.
Le savoir-faire administratif (statuts, procès verbaux…)
L’aptitude à s’exprimer en public (présentations, mener une réunion…)
Le travail en équipe

Retrouve tous les conseils pour bien mettre en valeur ton expérience associative sur ton CV sur le site de Cadre Emploi 😉

 

Différents secteurs d’association pour se rendre utile quand on est étudiant

Le premier type d’asso qui te vient à l’idée est sûrement le BDE de ta fac ou de ton école. Si tu en fais partie, c’est super ! D’après le rapport du réseau “Recherche et Solidarité” datant de 2016, on comptabilise au nombre de 1 300 000 les associations actives en France , dont les principales touchent les domaines :

– Social caritatifs
– Sportifs
– Loisirs
– Culture
– Jeunesse éducation populaire
– Santé, recherche médicale, aide aux malades
– Environnement
– Association de défense
– Solidarité internationale
– Formation, emploi, insertion économique

Si tu ne sais pas par où commencer, fais une analyse de tes centres d’intérêts et de ce que tu souhaites apporter, ton choix sera vite fait ! Ensuite, tu peux te rendre auprès d’asso étudiantes : ces dernières ont pour qualité d’être proches de ton lieu d’étude, ce qui te soulagera d’une sacrée contrainte : la perte de temps dans les transports.

La Maison du Zéro Déchet à Paris 18, espace boutique
La Maison du Zéro Déchet (Paris 18)

Différents statuts dans les associations pour se rendre utile quand on est étudiant

Il y a différents types de membres au sein d’une même association :
• Le membre fondateur : il a participé à la constitution de la structure associative.
• Le membre actif (c’est-à-dire toi si tu choisis de rejoindre une asso, attention cependant les termes de “bénévole” et “membre actif” sont assez ambivalents. Tu peux être membre actif (participer aux activités) sans pour autant être bénévole (animer les activitées).) : il fait partie des adhérents qui payent généralement une cotisation et bénéficient des activités proposées par l’association.
• Le membre bienfaiteur : il soutient financièrement l’association au-delà de la cotisation normale.
• Le membre d’honneur : il a proposé des services extras ayant rendu ou rendent encore service à l’association.
• Le membre de droit : il est admis par la simple volonté des membres fondateurs (par exemple, des représentants des collectivités ou des établissements publics ou d’une autre association).

Tu peux bien évidemment gravir les échelons en intégrant par la suite le Bureau, qui est l’organe prenant la majeure partie des décisions. Il regroupe les fonctions de trésorier, secrétaire, président…
A plus petit niveau, d’autre responsabilités peuvent t’être attribuées si tu deviens responsable communication, entraîneur(euse), formateur(trice)… Ton statut sera alors celui de bénévole.
Enfin, certaines associations possèdent un ou des salariés afin d’assurer leur pérennité et de décharger leurs membres de certaines contraintes rendant l’engagement trop lourd à assumer.

Animafac peut t’aider à intégrer une association si tu es étudiant

A-travers ce réseau, tu seras soutenu dans ta démarche qu’elle soit d’intégrer une association, de trouver celle qui te correspond ou encore de créer ta propre asso ! Animafac est présent depuis 20 ans sur les campus français pour permettre au dynamisme de la jeunesse de se développer au service de la communauté. Son but est de permettre à chacun de s’investir dans notre système démocratique, de développer l’esprit participatif et de créer un lien entre les étudiants et la société. Ainsi, sont mis à disposition des étudiants un grand nombre d’outils (guides pratiques, kits de campagne…) et une équipe d’une dizaine de personnes par centre Animafac.

Le témoignage de Laure, co-fondatrice et bénévole de l’association Lieu’topie.

Tout d’abord petite présentation du “Lieu”. Lieu’topie est une association dirigée par des étudiants pour les étudiants. Elle a pour vocation première de permettre aux jeunes clermontois d’avoir accès à des services primaires comme l’accès à une machine à laver à prix libre, une épicerie étudiante, un jardin partagé etc… Mais c’est avant tout un lieu de convivialité avec un café solidaire et pleeiiin de personnes avec qui papoter, des activités divers et variées, des concerts, etc… Lieu’topie c’est aussi un endroit où peuvent émerger de nombreux projets annexes !

• Hello Laure, pourrais-tu te présenter ? Qui es-tu donc ?

Hello ! Je fus une étudiante et je travaille aujourd’hui en tant que salariée dans ce lieu de vie étudiant clermontois.

Quelle est ta vision du Lieu’ et comment le définirais-tu ?

Lieut’opie c’est un lieu de vie, de rencontres et d’échange étudiant à Clermont-ferrand. Donc c’est vraiment un lieu de passage ! Quand on dit lieu de vie, c’est quelqu’un qui veut faire sa machine à laver, un autre qui veut se poser avec son ordi, quelqu’un qui veut parler et rencontrer du monde… On a donc aussi cette dimension-là, où on arrive à Clermont, on ne sait pas forcément quoi faire et Lieu’topie sera l’endroit où l’on va pouvoir trouver des gens qui ont des intérêts en communs et avec qui on va pouvoir participer aux sorties ou programme culturel. En effet, tous les soirs on va avoir des concerts d’organisés, du théâtre, des conférences, des « Présente ta thèse », des ateliers et des animations ! Donc c’est très varié, c’est un lieu où l’on aime se retrouver.

• Quand est-ce que l’histoire de l’asso a commencé ? Combien étiez vous ?

Lieu’topie a d’abord été l’idée de 5 étudiants issus d’une Licence Commerce Equitable en 2012. Un an plus tard, en 2013, nous avons été 16 étudiants à mettre en place l’association avec ses statuts et etc. Et actuellement, nous sommes 10 membres au sein du conseil d’administration.

• Quelles difficultés le groupe a-t-il rencontrées pour faire émerger le projet et le faire évoluer ?

La première difficulté a été de passer des paroles aux actes. Nous en avions beaucoup discuté et avions rencontré du monde pour exposer notre projet. Toutes ces personnes étaient très positives mais aucune ne nous a concrètement proposé de local ou autre. Nous avons donc donné beaucoup de notre énergie à faire ce travail de communication d’humain à humain.

• Lieu’topie a-t-il pris la dimension que vous souhaitiez lui donner ? Grâce à quoi ?

Oui, clairement ! Ceci a été possible grâce à un planning bien défini de nos objectifs tels que le développement du café solidaire, de la cuisine partagée, le jardin partagé et etc.

• Quel avis as-tu concernant l’engagement des étudiants dans les associations ?

Au jour d’aujourd’hui, je dirais que cet engagement est primordial, il apporte des compétences que l’on ne pourra pas acquérir à-travers les cours pour la majeure partie théoriques. Le passage à la pratique est un argument majeur à prendre en compte ! Et d’ailleurs, cela m’a permis de devenir salariée chez Lieu’topie. Il y a des associations pour tous les goûts et s’impliquer c’est aussi apprendre à se connaître, voir comment on évolue avec les autres.

Pour conclure, nous n’avons qu’un conseil à te donner : fonce ! Investis-toi là où tu penses t’épanouir le plus, trouver un max de plaisir et un max de nouveaux potes ! S’impliquer activement dans une asso est riche à tous points de vue et te sera tellement bénéfique !

Lisa
Sources

location-étudiant.fr, « Les associations étudiantes », Louis Pelissier, 2015, en ligne.
Studyrama, « Qu’est-ce qu’une association étudiante ? », en ligne.
Animafac, « Le développement de l’engagement et de la participation des jeunes en Europe », accessible ici.
Site de Animafac, le réseau des associations étudiantes.
France Bénévolat, « L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2016 », 2016, accessible ici.
Cadremploi, « Comment valoriser une expérience associative dans votre CV ? », Agnès Wojciechowicz, en ligne.
Recherches & Solidarités, « La France bénévole », Cécile Bazin & Jacques Malet, 2017, accessible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *