Dans la première partie de cet article sur la Slow Cosmétique j’ai tenté de t’éclairer sur les nuances entre les cosmétiques bio, naturelles et la slow cosmétique. J’ai également abordé des questions de fond en rapport avec les réels besoins de ta peau en terme de soins. Nous en sommes venus à la conclusion que la plupart des cosmétiques qui peuplent nos salles de bains sont superflus.

A présent place au concret et aux solutions !

NB: Cet article est le fruit d’un partenariat avec notre copine Charlotte d’Asili Ni Maali ( soit « La nature est une richesse » en swahili), un établissement bio de massage, qui propose aussi à la vente des cosmétiques naturels et bio. Une surprise vous attend à la fin de l’article !

Etagère de produits de beauté naturels
Photographie: Joan Sabatier, https://joansabatier.myportfolio.com/

Cosmétiques bruts et multi-usages synonymes d’économies !

Les listes d’ingrédients sur nos flacons de cosmétiques sont là pour nous informer de leur contenu – jusque là on est tous d’accord, je pense. Pourtant, pour le commun des mortels, il s’agit d’une suite de mots aussi indigeste qu’une langue étrangère – et j’ai bien peur qu’on soit à nouveau tous d’accord. C’est effectivement le cas parfois (emploi des appellations anglaises ou latines), mais la plupart du temps nous ne comprenons pas… parce que nous ne connaissons pas : les cosmétiques conventionnels sont remplis de molécules de synthèses et autres joyeusetés. Si elles sont bien sûr efficaces dans une certaine mesure, elles ont aussi beaucoup d’effets néfastes sur l’organisme. Mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut s’en passer, et la super bonne nouvelle c’est qu’on a même intérêt à le faire : en effet, les ingrédients naturels répondent davantage aux besoins de notre corps ! Ceci tient au fait de leur richesse nutritionnelle et des liens biologiques qui existent entre les plantes et la peau : ces produits sont mieux assimilés par notre organisme que en le sont les composants chimiques.  Leur action ne peut en être que renforcée.  

Ainsi de nombreux ingrédients naturels peuvent être utilisés sous leur forme brute, pour différents usages et plusieurs parties du corps (voire pour l’entretien de la maison et en cuisine !) :

  • huiles/beurres végétales : il y en a pour tous les types de problématiques, sans exception ! (Oui oui, même pour les peaux et cheveux gras 😉 ). Une même huile végétale peut te servir de crème de jour, de lait pour le corps et de masque capillaire !
  • huiles essentielles : ces concentrés de plantes traitent des problématiques précises (Ex : une goutte d’huile d’Arbre à thé en application locale sur un bouton d’acné pour le faire disparaître) ou peuvent être ajoutés à d’autres produits pour en renforcer l’efficacité
  • eaux florales ou hydrolats : tu peux échanger ton tonique ou ton démaquillant contre une de ces eaux aromatiques contenant des molécules d’huiles essentielles à l’état de traces
  • argiles : chaque type d’argile a une couleur (blanche, verte, rouge, rose, jaune) et des caractéristiques particulières, mais dans l’ensemble, cette substance peut être utilisée pour le nettoyage de la peau et des cheveux, ou en masque
  • aloé vera : un trésor de la nature qui s’adapte aussi à tous types de peaux et de cheveux, en application pur ou dilué
  • tout un tas d’aliments : miel, oeufs, lait, fruits et légumes…

(Plus de détails sur ces différents produits et leurs utilisations dans un prochain article !)

Comme tu peux le constater, la nature est un merveilleux laboratoire de cosmétiques ! ^_^ Par ailleurs à partir de quelques produits bruts, tu peux concocter tes propres cosmétiques (va jeter un oeil à l’onglet « Recettes beauté » de Futurable 😉 ). Tu peux trouver toutes sortes de recettes plus ou moins complexes à réaliser, en fonction de ton budget et de ta patience ; les fiches produits du site AromaZone constituent une super source d’inspiration, elles sont très claires et facile d’accès !

À toi de bien te renseigner et d’être tactique dans tes choix ; tu découvriras rapidement que peu de produits bruts sont nécessaires pour combler un maximum de besoins. Dernier avantage : en te tournant vers ces produits multi-usages,  tu réduis tes déchets et tes dépenses !

Conclusion: Consommer des produits bio c’est consommer autrement !

L’argument que l’on brandi le plus souvent contre les cosmétiques éthiques est le suivant : « Le bio, ça coûte cher ».

Hum, alors…

… dans un sens, oui : c’est vrai, pour un même usage, le soin bio revient souvent plus cher que son équivalent conventionnel (et je tiens à dire souvent, car ce n’est pas toujours le cas 😉 ).  Si tu désires seulement opérer un changement de label mais conserver les mêmes produits, ton budget cosmétique va sans aucun doute  augmenter.

… mais en fait non : et c’était tout le propos de cet article de t’amener à cette conclusion ! Car, outre ces cosmétiques éthiques non-labélisés aux prix très abordables que nous avons évoqué précédemment, la beauté éthique c’est changer de produits ET d’habitudes ! Finalement, nous voilà revenus au concept de Slow Cosmétique ! Ainsi :

  • si tu équilibres ta consommation entre produits bio et naturels
  • si tu achètes des produits correspondant aux besoins de ton corps,
  • si tu intègres des produits bruts et multi-usages dans ta routine,

…tu parviendras certainement à éviter les achats inutiles, ce qui te permettras d’investir les sous-sous économisés dans des cosmétiques, certes un peu plus chers, mais de meilleure qualité, afin de te refaire une beauté bio à moindre frais !

Charlotte

***

Surprise ! En cette période de fêtes, Asili Ni Maali offre aux lecteurs de Futurable une réduction exceptionnelle de 15% sur la somme totale de tout achat effectué avant le 31 décembre 2017, sur présentation du code : WTBU-Décembre-2017 (Offre non cumulable). 

Facebook : @Asili Ni Maal Cosmétique Naturel et Bio

Asili Ni Maali

15 rue du Portugal

03200 – Vichy

logo asili ni maali

Sources

Produits bruts et multi-usages :

Lessentieldejulien.com, Beauté et santé au naturel, « Huile essentielle : définitions », 2011,
en ligne
Lessentieldejulien.com, Beauté et santé au naturel, « Hydrolats et eaux florales : une aromathérapie très douce ! », 2012, en ligne
Ecco Verde, Produits et Soins de Beauté Naturels, « L’Argile », 2014, en ligne
Psychologies, « Si c’est bio, c’est meilleur pour ma peau ? », Ariane Le Febvre, en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *